ORADOUR-SUR-SLANE - LE DERNIER TEMOIN

16,00 €

Dix ans de recherches par Michel Baury et enfin la découverte d'une pièce d'archive inédite : un cahier, et pas n'importe quel cahier ! Celui d'un rescapé du massacre, Mathieu Borie, membre du Mouvement de libération nationale. Pris dans la nasse d'Oradour par les SS de la "Das Reich" et fusillé dans le hangar Laudy avec une cinquantaine d'autres hommes, ses qualités affirmées de résistant lui permirent d'échapper à la tuerie et de tracer un chemin par lequel il put s'enfuir, entraînant avec lui quatre valeureux compagnons d'infortune.


L'intérêt considérable de ce témoignage réside d'abord dans la description précise du contexte local qui a précédé le carnage. Les mois suivants, Mathieu Borie consignera son témoignage dans un cahier d'écolier d'une centaine de pages. Celui-ci, riche d'informations inédites, va à contre-courant du discours officiel, comme la présence d'un groupe du maquis dans le bourg même. Plus de cinquante photographies inédites, réalisées par Mathieu Borie, sont publiées dans cet ouvrage.
Pour la première fois dans son intégralité, le témoignage écrit et illustré lève le voile sur certains non-dits et apporte des éclairages nouveaux sur le massacre d'Oradour-sur-Glane.

En stock
Livraison : 5 jours ouvrés

Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client
  Frais de port offerts pour les particuliers à partir de 40€ d'achat

en France métropolitaine

  Paiement sécurisé

CB / VISA / MASTERCARD / PAYPAL

  Service client

Ouvert 5j/7 de 9h30 à 17h30
02 31 06 06 53

Dix ans de recherches par Michel Baury et enfin la découverte d'une pièce d'archive inédite : un cahier, et pas n'importe quel cahier ! Celui d'un rescapé du massacre, Mathieu Borie, membre du Mouvement de libération nationale. Pris dans la nasse d'Oradour par les SS de la "Das Reich" et fusillé dans le hangar Laudy avec une cinquantaine d'autres hommes, ses qualités affirmées de résistant lui permirent d'échapper à la tuerie et de tracer un chemin par lequel il put s'enfuir, entraînant avec lui quatre valeureux compagnons d'infortune.


L'intérêt considérable de ce témoignage réside d'abord dans la description précise du contexte local qui a précédé le carnage. Les mois suivants, Mathieu Borie consignera son témoignage dans un cahier d'écolier d'une centaine de pages. Celui-ci, riche d'informations inédites, va à contre-courant du discours officiel, comme la présence d'un groupe du maquis dans le bourg même. Plus de cinquante photographies inédites, réalisées par Mathieu Borie, sont publiées dans cet ouvrage.
Pour la première fois dans son intégralité, le témoignage écrit et illustré lève le voile sur certains non-dits et apporte des éclairages nouveaux sur le massacre d'Oradour-sur-Glane.