LES HOMOSEXUEL.LE.S EN FRANCE : DU BUCHER AUX CAMPS DE LA MORT

22,00 €

Depuis une dizaine d'années, la répression des homosexuels durant la Seconde Guerre mondiale s'est imposée en France comme un véritable objet scientifique, les recherches révélant la variété des mesures prises à l'encontre de Français dont les pratiques sexuelles étaient jugées comme "contre nature". Cet ouvrage en propose un bilan tout à fait inédit. Mais, pour en comprendre les origines, il la replace aussi dans l'évolution générale du regard porté sur l'homosexualité, depuis la fin des "bûchers de Sodome" jusqu'à la réintroduction par Vichy dans la loi d'une discrimination à l'égard des homosexuels qui ne cessera qu'en 1982.


Cette question ne peut enfin être envisagée sans référence à l'histoire des mouvements de politisation de l'homosexualité nés de l'après 68, la déportation homosexuelle s'imposant rapidement chez les militants comme un élément constitutif d'une mémoire commune, en même temps qu'un outil de légitimation de leurs luttes. A ce titre, elle constitue plus que jamais un sujet d'une grande actualité.

Produit victime de son succès
Livraison :

Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client
  Frais de port offerts pour les particuliers à partir de 40€ d'achat

en France métropolitaine

  Paiement sécurisé

CB / VISA / MASTERCARD / PAYPAL

  Service client

Ouvert 5j/7 de 9h30 à 17h30
02 31 06 06 53

Depuis une dizaine d'années, la répression des homosexuels durant la Seconde Guerre mondiale s'est imposée en France comme un véritable objet scientifique, les recherches révélant la variété des mesures prises à l'encontre de Français dont les pratiques sexuelles étaient jugées comme "contre nature". Cet ouvrage en propose un bilan tout à fait inédit. Mais, pour en comprendre les origines, il la replace aussi dans l'évolution générale du regard porté sur l'homosexualité, depuis la fin des "bûchers de Sodome" jusqu'à la réintroduction par Vichy dans la loi d'une discrimination à l'égard des homosexuels qui ne cessera qu'en 1982.


Cette question ne peut enfin être envisagée sans référence à l'histoire des mouvements de politisation de l'homosexualité nés de l'après 68, la déportation homosexuelle s'imposant rapidement chez les militants comme un élément constitutif d'une mémoire commune, en même temps qu'un outil de légitimation de leurs luttes. A ce titre, elle constitue plus que jamais un sujet d'une grande actualité.