LA BIG RED ONE FACE A LA 2PZ-DIV, COMBATS DANS LE SECTEUR DE CAUMONT

20,00 €
Après avoir débarqué le 6 juin 1944 à Omaha Beach, les Gl's de la 1st Infantry Division surnommée la Big Red One doivent poursuivre la lutte en combattant la 352.1nf.Div. Pour cela, ils sont trois jours et trois sans dormir. Peu après, ils reçoivent l'ordre de prendre Caumont-l'Eventé. Pour ces Gl's, c'est la prochaine épreuve afin que la tête de pont d'Omaha Beach soit définitivement établie. Pour prendre cette localité présentant un grand intérêt stratégique, ils accomplissent une progression de 23 kilomètres, constituant ainsi un saillant dans le dispositif allemand. Mais ils ne savent pas encore que la redoutable 2.Pz.-Div. est en cours d'acheminement sur leur front et que ses éclaireurs sont en train d'établir des défenses pour les recevoir... Aidé par Pierre-Louis Gosselin, créateur du musée de la Big Red One à Colleville-sur-Mer, qui a étudié le terrain, collecté des documents, des photos et des objets personnels, et entretenu des rapports constants avec un nombre important de vétérans de cette division, Didier Lodieu a donné le meilleur de lui-même pour vous offrir une étude vivante et inédite sur une des pages oubliées de la bataille de Normandie.
Produit victime de son succès
Livraison :

Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client
  Frais de port offerts pour les particuliers à partir de 40€ d'achat

en France métropolitaine

  Paiement sécurisé

CB / VISA / MASTERCARD / PAYPAL

  Service client

Ouvert 5j/7 de 9h30 à 17h30
02 31 06 06 53

Après avoir débarqué le 6 juin 1944 à Omaha Beach, les Gl's de la 1st Infantry Division surnommée la Big Red One doivent poursuivre la lutte en combattant la 352.1nf.Div. Pour cela, ils sont trois jours et trois sans dormir. Peu après, ils reçoivent l'ordre de prendre Caumont-l'Eventé. Pour ces Gl's, c'est la prochaine épreuve afin que la tête de pont d'Omaha Beach soit définitivement établie. Pour prendre cette localité présentant un grand intérêt stratégique, ils accomplissent une progression de 23 kilomètres, constituant ainsi un saillant dans le dispositif allemand. Mais ils ne savent pas encore que la redoutable 2.Pz.-Div. est en cours d'acheminement sur leur front et que ses éclaireurs sont en train d'établir des défenses pour les recevoir... Aidé par Pierre-Louis Gosselin, créateur du musée de la Big Red One à Colleville-sur-Mer, qui a étudié le terrain, collecté des documents, des photos et des objets personnels, et entretenu des rapports constants avec un nombre important de vétérans de cette division, Didier Lodieu a donné le meilleur de lui-même pour vous offrir une étude vivante et inédite sur une des pages oubliées de la bataille de Normandie.