• Produit victime de son succès

EDOUARD DRUMONT

26,50 €

Première biographie du père fondateur de l'antisémitisme français.

En avril 1886, paraît en librairie La France juive, oeuvre d'un obscur journaliste. Aussitôt, le livre s'arrache. Il va devenir l'un des plus grands succès d'édition de la fin du XIXe siècle. L'antisémitisme français a trouvé son prophète en la personne d'Edouard Drumont (1844-1917), dont voici la première biographie. Brouillant les clivages traditionnels, l'antisémitisme devient avec Drumont une arme politique dirigée contre la République laïque, les Juifs étant rendus responsables des errements de la société moderne, des abus du capitalisme et de la déchristianisation. Son quotidien, La Libre Parole, lance le scandale de Panama puis l'affaire Dreyfus. Elu député d'Alger en 1898, Drumont préside à la Chambre le " Groupe parlementaire antijuif ". Oublié après l'affaire Dreyfus, il redeviendra une référence clé pour les hommes de la Collaboration de 1940 à 1944.

Nourri d'un très grand nombre d'archives inédites, l'ouvrage de Grégoire Kauffmann restitue le vrai visage de ce polémiste halluciné, homme d'affaires implacable, à la fois naïf et retors, stimulé par une vanité jamais satisfaite et une mégalomanie maladive. Il fait pénétrer le lecteur dans l'univers intime du " pape de l'antisémitisme " : escroqueries, chantages, manipulations policières, duels, séances de spiritisme, galanteries fin de siècle.

Au-delà du récit biographique, Grégoire Kauffmann s'emploie à élucider la question controversée de la diffusion de l'antisémitisme à la fin du XIXe siècle. Il met également en lumière la nature et les ressorts du phénomène populiste : la rencontre entre un homme au tempérament exalté et un public en quête d'idées simples qui lui expliquent les malheurs du monde et les voies de sa survie.

Grégoire Kauffmann est docteur en histoire (Sciences-Po Paris).

Prix du Sénat du livre d'Histoire 2009

Produit victime de son succès
Livraison :

Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client
  Frais de port offerts pour les particuliers à partir de 40€ d'achat

en France métropolitaine

  Paiement sécurisé

CB / VISA / MASTERCARD / PAYPAL

  Service client

Ouvert 5j/7 de 9h30 à 17h30
02 31 06 06 53

Première biographie du père fondateur de l'antisémitisme français.

En avril 1886, paraît en librairie La France juive, oeuvre d'un obscur journaliste. Aussitôt, le livre s'arrache. Il va devenir l'un des plus grands succès d'édition de la fin du XIXe siècle. L'antisémitisme français a trouvé son prophète en la personne d'Edouard Drumont (1844-1917), dont voici la première biographie. Brouillant les clivages traditionnels, l'antisémitisme devient avec Drumont une arme politique dirigée contre la République laïque, les Juifs étant rendus responsables des errements de la société moderne, des abus du capitalisme et de la déchristianisation. Son quotidien, La Libre Parole, lance le scandale de Panama puis l'affaire Dreyfus. Elu député d'Alger en 1898, Drumont préside à la Chambre le " Groupe parlementaire antijuif ". Oublié après l'affaire Dreyfus, il redeviendra une référence clé pour les hommes de la Collaboration de 1940 à 1944.

Nourri d'un très grand nombre d'archives inédites, l'ouvrage de Grégoire Kauffmann restitue le vrai visage de ce polémiste halluciné, homme d'affaires implacable, à la fois naïf et retors, stimulé par une vanité jamais satisfaite et une mégalomanie maladive. Il fait pénétrer le lecteur dans l'univers intime du " pape de l'antisémitisme " : escroqueries, chantages, manipulations policières, duels, séances de spiritisme, galanteries fin de siècle.

Au-delà du récit biographique, Grégoire Kauffmann s'emploie à élucider la question controversée de la diffusion de l'antisémitisme à la fin du XIXe siècle. Il met également en lumière la nature et les ressorts du phénomène populiste : la rencontre entre un homme au tempérament exalté et un public en quête d'idées simples qui lui expliquent les malheurs du monde et les voies de sa survie.

Grégoire Kauffmann est docteur en histoire (Sciences-Po Paris).

Prix du Sénat du livre d'Histoire 2009