17 AOUT 1944, IL EST TEMPS DE FAIRE SES PAQUETS

16,90 €

Août 1944, Thérèse, 17 ans, quitte Paris avec ses parents. Son père, écrivain proche des milieux de la collaboration intellectuelle, choisit de partir dans les fourgons de l’armée allemande. Outre-Rhin, elle devient secrétaire du romancier Alphonse de Châteaubriant et mène la vie pleine de rebondissements et de système D des émigrés français, croisant les personnalités déchues de la collaboration. Elle observe, avec l’ironie de ses 17 ans, cette microsociété qui fait comme si l’Allemagne pouvait encore gagner la guerre. Mais le IIIe Reich, assailli de toutes parts, s’écroule. La confusion règne et l’adolescente doit mener une vie de nomade pour survivre. Après mille péripéties qu’elle raconte ici, Thérèse réussit enfin à regagner la France. Mais elle restera marquée toute sa vie par ces mois chaotiques.

Un témoignage inédit sur un aspect peu connu de la Seconde Guerre mondiale : la vie des émigrés français en Allemagne dans les derniers mois de la guerre.

Produit victime de son succès
Livraison :

Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client
  Frais de port offerts pour les particuliers à partir de 40€ d'achat

en France métropolitaine

  Paiement sécurisé

CB / VISA / MASTERCARD / PAYPAL

  Service client

Ouvert 5j/7 de 9h30 à 17h30
02 31 06 06 53

Août 1944, Thérèse, 17 ans, quitte Paris avec ses parents. Son père, écrivain proche des milieux de la collaboration intellectuelle, choisit de partir dans les fourgons de l’armée allemande. Outre-Rhin, elle devient secrétaire du romancier Alphonse de Châteaubriant et mène la vie pleine de rebondissements et de système D des émigrés français, croisant les personnalités déchues de la collaboration. Elle observe, avec l’ironie de ses 17 ans, cette microsociété qui fait comme si l’Allemagne pouvait encore gagner la guerre. Mais le IIIe Reich, assailli de toutes parts, s’écroule. La confusion règne et l’adolescente doit mener une vie de nomade pour survivre. Après mille péripéties qu’elle raconte ici, Thérèse réussit enfin à regagner la France. Mais elle restera marquée toute sa vie par ces mois chaotiques.

Un témoignage inédit sur un aspect peu connu de la Seconde Guerre mondiale : la vie des émigrés français en Allemagne dans les derniers mois de la guerre.