MEMOIRES DE GUERRE T.2 - LE SANG DES CAPTIFS

20,00 €
8 mai 1945. En pleine débâcle de la Wehrmacht, Aloysius Pappert, jeune officier allemand de 20 ans, prend la tête de ce qui reste de sa compagnie dans l’espoir d’échapper à l’Armée rouge, traverser la Tchécoslovaquie et se rendre aux Américains. Il échappe miraculeusement à un ultime tir de char russe qui décime les soldats qui l’accompagnent. Commence pour lui une nouvelle épopée qui le conduira à la captivité dans les camps soviétiques... Aloysius Pappert vit alors une étrange aventure : longs déplacements en train, mouvements d’un camp à un autre et, plus largement, passage du régime nazi moribond au monde du communisme russe. Un exode où pourtant la foi du jeune Allemand ne faiblit pas. Ces Mémoires enrichissent non seulement la connaissance des conditions de vie concrètes des soldats allemands durant la Seconde Guerre mondiale, mais se présentent aussi comme une remarquable profession de foi qui transmet une force inégalable.
Produit victime de son succès
Livraison :

Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client
  Frais de port offerts pour les particuliers à partir de 40€ d'achat

en France métropolitaine

  Paiement sécurisé

CB / VISA / MASTERCARD / PAYPAL

  Service client

Ouvert 5j/7 de 9h30 à 17h30
02 31 06 06 53

8 mai 1945. En pleine débâcle de la Wehrmacht, Aloysius Pappert, jeune officier allemand de 20 ans, prend la tête de ce qui reste de sa compagnie dans l’espoir d’échapper à l’Armée rouge, traverser la Tchécoslovaquie et se rendre aux Américains. Il échappe miraculeusement à un ultime tir de char russe qui décime les soldats qui l’accompagnent. Commence pour lui une nouvelle épopée qui le conduira à la captivité dans les camps soviétiques... Aloysius Pappert vit alors une étrange aventure : longs déplacements en train, mouvements d’un camp à un autre et, plus largement, passage du régime nazi moribond au monde du communisme russe. Un exode où pourtant la foi du jeune Allemand ne faiblit pas. Ces Mémoires enrichissent non seulement la connaissance des conditions de vie concrètes des soldats allemands durant la Seconde Guerre mondiale, mais se présentent aussi comme une remarquable profession de foi qui transmet une force inégalable.