L'écriture ou la vie

9,70 €

Déporté à Buchenwald, Jorge Semprun est libéré par les troupes de Patton, le 11 avril 1945. L'étudiant du Lycée Henri-IV, le lauréat du concours général de philosophie, le jeune poète qui connaît déjà tous les intellectuels parisiens découvre à Buchenwald ce qui n'est pas donné à ceux qui n'ont pas connu les camps : vivre sa mort.

En stock
Livraison : 5 jours ouvrés

Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client
  Frais de port offerts pour les particuliers à partir de 40€ d'achat

en France métropolitaine

  Paiement sécurisé

CB / VISA / MASTERCARD / PAYPAL

  Service client

Ouvert 5j/7 de 9h30 à 17h30
02 31 06 06 53

Un temps, il va croire qu'on peut exorciser la mort par l'écriture. Mais écrire renvoie à la mort. Pour s'arracher à ce cercle vicieux, il sera aidé par une femme, bien sûr, et peut-être par un objet très prosaïque : le parapluie de Bakounine, conservé à Locarno.

Dans ce tourbillon de la mémoire, mille scènes, mille histoires rendent ce livre sur la mort extrêmement vivant. Semprun aurait pu se contenter d'écrire des souvenirs, ou un document. Mais il a composé une œuvre d'art, où l'on n'oublie jamais que Weimar, la petite ville de Goethe, n'est qu'à quelques pas de Buchenwald.

Auteur
Jorge Semprún
Éditeur
Gallimard
Nombre de pages
400
Date sortie / parution
13/09/1996
ISBN
9782070400553