Une jeune mère dans la résistance - Olga Bancic

11,95 €

Olga Bancic, jeune immigrée roumaine, arrive en France pour étudier à la faculté de lettres. Deux ans plus tard, la France est envahie par l'Allemagne et tout de suite, Olga prend sa décision : elle s'engage dans le groupe des Francs-tireurs et partisans main-d'oeuvre immigrée et rejoint le groupe Manouchian. 

En stock
Livraison : 5 jours ouvrés

Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client
  Frais de port offerts pour les particuliers à partir de 40€ d'achat

en France métropolitaine

  Paiement sécurisé

CB / VISA / MASTERCARD / PAYPAL

  Service client

Ouvert 5j/7 de 9h30 à 17h30
02 31 06 06 53

Elle devient membre à part entière du réseau. Elle se charge de l'assemblage des bombes, des explosifs, et de leur acheminement. Elle est arrêtée à Paris en novembre 1943 et condamnée à mort en février 1944 par un tribunal allemand siégeant à Paris avec ses 22 camarades des FTP-MOI. Mais Olga Bancic n'a pas été fusillée sur le Mont-Valérien avec les autres quatre jours après leur condamnation. En application du droit criminel de la Wehmacht interdisant de fusiller les femmes, Olga vit des mois de calvaire avant d'être finalement décapitée le 10 mai 1944 à 5 h du matin dans la cour de la prison de Stuttgart. Juste avant de mourir, Olga jette une très émouvante lettre par la fenêtre de sa cellule, une lettre adressée à sa fille âgée de 4 ans.

Tranche d'âge
À partir de 9 ans
Auteur
Marie-Florence Ehret
Éditeur
Oskar
Date sortie / parution
mars 2015
ISBN
9791021402966